Aller au contenu
Joris Verdin

Joris Verdin

  • Concert, Tout public
Réserver

Joris Verdin est professeur d’orgue au Conservatoire Royal d’Anvers et professeur émérite en musicologie de l’université de Louvain.

Dans son répertoire il consacre une place de choix à la résurrection d’œuvres oubliées sans pour autant délaisser la création de musiques contemporaines. Cet engagement est concrétisé en plusieurs enregistrements, dont une quarantaine de CD solo. 

Comme instrumentiste, une de ses spécialisations est l’exécution historique de la musique pour harmonium. La “Gesellschaft der Musikfreunde in Wien” a demandé Joris Verdin comme conseiller artistique de la restauration et pour l’inauguration du “piano-harmonium” de Franz Liszt. Master classes, éditions musicales et articles forment une importante partie de ses activités. Parmi eux, on peut citer l’édition critique des œuvres pour harmonium de César Franck et un livre de référence sur la technique d’harmonium, traduit en cinq langues. 

La revue « American Record Guide » considère Joris Verdin comme « le doyen manifeste des spécialistes de l’harmonium ». 

Nous aurons l’immense privilège de l’écouter à Warneton, dans des pièces spécialement écrites pour l’harmonium entre 1850 et 1930 par notamment César Franck, Camille Saint-Saëns, Alexandre Guilmant, Camillo Schumann ou encore Sigfrid Karg-Elert.

Organisation : Partenariat CCCW et association Sauvons Notre Harmonium
Infos
Date et tarif
ven. 15.11.2024
20:00
Tarif plein: 15€
Tarif + de 60 ans: 10€
Tarif - de 26 ans: 7€
Tarif de groupe : nous consulter 056.56.15.15 ou billetterie@cccw.be

Joris Verdin Orgue


L’harmonium de Warneton a été construit en 1857 par la firme « Alexandre et fils ». Il s’agit de l’un des grands facteurs d’harmonium de l’époque. Il est arrivé à Warneton après la 1ère guerre mondiale par l’intermédiaire de Jules Anneessens qui est le facteur d’orgue à l’origine de la plupart des instruments de Comines-Warneton. L’instrument a pu être acheté en même temps que l’orgue en 1929 pour accompagner les offices moins importants, il a peut-être servi dans l’église provisoire. Après la construction de l’église actuelle il a été régulièrement joué par Jérôme Verstaete et par Joseph Morisse les organistes sacristains de la paroisse de 1936 à 1969.

L’harmonium est un instrument à anches libre. Lorsque l’on appui sur les touches des lamelles de métal entrent en vibration grâce à l’air que l’on a produit en actionnant les soufflets avec les pieds. Souvent appelé orgue du pauvre, car on retrouvait cet instrument dans les petites paroisses qui ne possédait pas d’orgue, au XIXème c’est surtout un instrument de salon sur lequel on jouait essentiellement de la musique profane. L’instrument de Warneton a d’ailleurs été construit plutôt dans cette optique puisqu’il possède un très joli jeu de percussion, principe breveté par Alexandre et destiné aux instruments de salon qui consiste en un marteau qui vient frapper l’anche.

L’instrument est aujourd’hui hors d’usage. Les peaux des soufflets sont perforées et il a été attaqué par les vers à bois. Au vu de la valeur musicale mais aussi patrimoniale de cet instrument pour l’histoire locale, nous aimerions le remettre en état afin de l’utiliser pour les messes et les répétitions de la chorale mais aussi dans le cadre de concerts aussi bien en tant qu’instrument soliste ou accompagnateur.


Concert organisé au profit de la restauration de l’harmonium

Le Centre culturel collabore étroitement avec l’association Sauvons Notre Harmonium pour rassembler les fonds nécessaires à la restauration de l’harmonium de l’église Saints-Pierre-et-Paul de Warneton. Construit en 1857, l’instrument qui est un élément important du patrimoine local est hors d’usage et nécessite une restauration.

En images